Témoignages

« Veux-tu que je recouse plus serrer? »

En 2007, suite à un accouchement, mon obstétricienne a dû procéder à la suture de mon périnée (recoudre le tissu situé entre le vagin et l’anus), qui s’était déchiré. Pendant qu’elle effectuait la procédure, elle discutait d’un ton humoristique avec le père de l’enfant et lui a demandé: « Veux-tu que je recouse plus serrer? » en riant. Heureusement (pour lui!), il n’a pas répondu.
Je considère que cela constitue un grand manque de respect envers moi comme femme, seule propriétaire de mon corps et seule personne ayant droit de prendre une décision concernant le diamètre de l’entrée de mon vagin. C’est également un manque de respect envers moi comme nouvelle maman, qui vivait un moment d’une grande intensité émotionnelle et une certaine peur de la douleur avec laquelle j’aurais à composer au cours de la guérison de mon périnée. Enfin, c’est aussi un manque de respect pour moi en tant que patiente, car la médecin n’aurait pas dû m’ignorer pendant l’intervention ni faire des blagues à ce sujet avec mon conjoint.
Il est temps que les femmes soient traitées avec respect dans le cadre d’interventions obstétricales et gynécologiques, et que les mentalités évoluent dans ce domaine professionnel.