Témoignages

J’étais épuisée, car on m’a refusé le droit de boire et de manger durant les 16 heures qu’ont duré mon travail…

J’ai accouché le 25 août 2018 à 36 semaines de grossesse. J’ai été en travail durant 16 heures avant de mettre mon fils au monde en 1h30 de poussées qui se sont terminées en épisiotomie. J’étais épuisée, car on m’a refusé le droit de boire et de manger durant les 16 heures qu’ont duré mon travail. J’ai seulement eu droit de sucer de la glace et personne après mon accouchement ne s’est assuré que j’aie quelque chose à boire ou à me mettre sous la dent… J’ai dû demander à une infirmière 5 heures après mon accouchement de me trouver quelque chose, car j’étais affamée! Notez que j’ai accouché à 20h40 le soir, donc je n’avais rien mangé depuis la veille au souper et ce n’est qu’à 1h du matin que j’ai pu manger un simple muffin que l’infirmière avait pu me trouver… étant donné que c’était au beau milieu de la nuit!

C’est complètement inhumain de faire vivre ça à quiconque, mais encore plus à une future maman! On m’a dit que je n’étais pas autorisée à manger au cas où je devrais avoir une césarienne sous anesthésie générale… mais les risques que je finisse de cette façon n’était pas plus grands qu’à n’importe qui d’autre puisque je suis une femme de 27 ans (26 au moment de mon accouchement) en parfaite santé et mon bébé, bien que prématuré, l’était tout autant! La preuve, il pesait 7,12 lbs et mesurait 50 cm!

Catherine Larivière