Témoignages

Je suis condamnée parce que selon elle je vais avoir le diabète de grossesse

Je suis atteinte du syndrome des ovaires polykystiques. Ceci à un effet direct sur le poids et la fertilité. Je suis suivie par une équipe de fertilité composée d’une endocrinologue (La médecin la plus humaine et pleine de compassion qui existe sur terre) et d’une gynécologue spécialisée en fertilité. La gynécologue est malheureusement la « Chef d’équipe » et ce n’est qu’elle qui peut approuver que l’on aille de l’avant avec les traitements en fertilité. Dès la première rencontre, la gynécologue a dit qu’elle ne débuterait pas les traitements si je ne perdais pas au moins 10% de mon poids ou sans que je fasse une chirurgie bariatrique. Elle m’a donné le nom d’une clinique pour la chirurgie bariatrique et m’a remercié. Mon endocrinologue m’a dit que c’était ridicule d’imposer une chirurgie bariatrique à quelqu’un en santé. (Je ne fais pas de diabète, tous mes tests de santé sont revenus corrects) C’est le syndrome des ovaires polykystiques qui rend la perte de poids si difficile… malgré tout… la gynécologue en fertilité refuse catégoriquement de débuter les traitements. Elle dit qu’elle n’essaiera rien (pas de super ovulants, strictement rien) si je ne perds pas au moins 10% de mon poids (impossible)…. Je suis allée au gym, j’ai changé mon alimentation pendant des mois… rien. Je suis condamnée parce que selon elle je vais avoir le diabète de grossesse. L’effet sur l’estime de soi est désastreux.  Et… le temps passe… je ne rajeunis pas… La chirurgie bariatrique est une intervention invasive sur le corps que je me sens en droit de refuser, surtout que je vis bien sans…