Témoignages

« J’aurais vraiment pensé qu’une belle grande fille comme toi aurait accouché de son enfant naturellement »

Le 9 janvier 2012, vers l’heure du souper, j’ai commencé à avoir des contractions aux 5 minutes.

Comme c’était ma première grossesse et ne sachant pas trop quoi faire j’ai appelé la maternité qui m’a conseillé de rester à la maison tant que les contractions n’étaient pas plus rapprochées.

Le 11 janvier vers 6 heures du matin, j’ai décidé que j’en avais assez. Il est difficile de dormir avec des contractions aux 5 minutes alors j’étais épuisée. Je demande à mon mari de me reconduire à l’hôpital. On me place en observation jusqu’à midi. On allait me renvoyer chez moi sans m’avoir examiné. J’ai exigé que quelqu’un m’examine comme les contractions étaient insoutenables et que cela durait depuis déjà presque 48 heures. En m’examinant, la docteure réalise que j’étais ouverte à 5. Elle demande donc le transfert dans une salle d’accouchement.

Il est maintenant 14:00 et la docteure décide de crever mes eaux. Toutefois il y a un petit problème, mes eaux sont déjà crevées. La docteure décide d’ignorer mes contractions aux 5 minutes depuis 48 heures, et décide de me faire pousser jusqu’à ce que je sois tellement fatigué que je m’endorme entre les poussées. Je n’étais plus capable, mon corps était en train d’abandonner. Il était presque 2 heures du matin et après m’avoir positionné de tout bord, tout côté et ce même lorsque je mentionnais la douleur et l’inconfort ressentis, après avoir essayé les ventouses pour sortir mon bébé, sans rien m’expliquer ou rien recommandé, la docteure m’a envoyé en césarienne d’urgence.

Mon bébé est finalement né le 12 janvier au petit matin. J’étais tellement vidée de mon énergie que je me suis endormie et je n’ai pas pu vivre les premières heures de vie de mon enfant. Les positions dans lesquelles la docteure m’a positionné m’ont blessé et je ne pouvais plus me coucher ou m’assoir de certaines façons plusieurs semaines suivant la naissance. De plus, le lendemain, cette même docteure est venue me voir pour vérifier mon état et elle m’a dit : « J’aurais vraiment pensé qu’une belle grande fille comme toi aurait accouché de son enfant naturellement ».

Mon fils était mal positionné et ne serait jamais sorti naturellement. Peut-être que si la docteure avait fait les actions et investigations requises le tout se serait mieux passé.

J’estime que mon fils et moi avons été chanceux de nous en sortir.