Témoignages

Il m’a finalement répondu que: » ton vagin est super la jeune, le problème vient de ta tête alors va voir une sexologue si tu es tannée de te créer de la douleur. »

Mon histoire ne se passe pas chez le gynécologue,mais chez un médecin régulier au CLSC (un homme).

J’avais pris rendez-vous dans le seul but d’avoir des réponses à mes questions. J’avais 17 ans et je n’avais jamais eu de relations sexuels complètes (donc avec pénétration) car à chaque fois que mon copain et moi avions essayés je stoppais à cause d’une grande douleur. Je voulais seulement savoir si le médecin pouvait me dire pourquoi j’étais aussi fragile et pourquoi, même après 3 ans en couple, je n’arrivais pas à faire l’amour avec mon copain.

Le médecin en question était très direct et roulait des yeux lorsqu’il voyait que j’étais gênée de répondre aux questions. Il m’a dit certains commentaires assez inutiles et déplacés du genre: « j’espère qu’à ton âge tes assez intelligente pour savoir que du lubrifiant ça existe la jeune » et plusieurs autres.

Il a fini pas me dire que seul un examen complet me permettrais de savoir si mon problème était physique (et j’ai appris par la suite que c’était faux en rencontrant une bonne gynécologue).
Il m’a dit de me déshabiller et j’ai demandé, toujours mal à l’aise, s’il était possible de voir une femme pour ça. Il m’a répondu qu’il avait autre chose à faire que de se faire niaiser et que les médecins femmes en avait toutes pour 2 heures minimum avant de me voir. 

Je me suis donc installée, très agacée, pour qu’il fasse le test mais lorsque je lui ai dit que son instrument me faisait mal il s’en est foutu. Il m’a dit d’arrêter de dramatiser et de me détendre, je me suis mise à pleurer et c’est finalement lorsque j’ai mis mes mains entre mes jambes qu’il à arrêter en marmonnant que les jeunes ne savaient jamais ce qu’elles voulaient.

Il m’a finalement répondu que: » ton vagin est super la jeune, le problème vient de ta tête alors va voir une sexologue si tu es tannée de te créer de la douleur. »

Je suis sortie en pleurant sans avoir eu de réponses aux questions que je me posait vraiment et je se sentait sale et agressée. Mon copain m’a laissé 1 mois plus tard pour coucher avec une autre fille…

Violence vécue en 2016.