Témoignages

C’était encore une fois des gestes qui me mettait très mal à l’aise et que je considérais à caractère sexuel

Ayant des petits boutons ou rougeurs sur une partie du corps, mon médecin généraliste me réfère à un dermatologue. Le jeune médecin m’examine sans mon chemisier et demande que j’enlève mon soutien-gorge. Je lui dis que je n’ai pas de rougeurs sur les seins mais il insiste disant devoir examiner tout le haut du corps. Il m’a tâté et massé les seins. Il m’a ensuite examiné l’intérieur des cuisses car j’avais une rougeur à cet endroit mais c’était encore une fois des gestes qui me mettait très mal à l’aise et que je considérais à caractère sexuel.

Un acupuncteur m’a également tâté les seins et dit qu’ils n’avaient pas de tonus et que je devais m’entraîner!

Un gynécologue m’a inséré ses doigts et j’ai plutôt senti que l’acte était sexuel avec des mouvements avant et arrière plutôt qu’un examen typique.
Je crois qu’à cet âge j’avais un très beau corps et que ces personnes ont profité de leur position d’autorité.


Je témoigne à cause de l’article publié dans La Presse pour démontrer qu’il y a de l’abus de ce côté au Québec et depuis longtemps!!!