La collective

La collective du 28 mai ayant bâti ce site et lancé cette campagne de dénonciation des violences obstétricales et gynécologiques a comme valeur le respect et le non-jugement.

Bien que les VOG aient souvent lieu dans un milieu médical et en présence de médecins, nous reconnaissons que ce ne sont pas tous.tes les intervenant.es en santé qui font subir aux personnes recevant des soins et des services ces types de violences, ni même qui les cautionnent. Nous reconnaissons également que les intentions du personnel médical sont généralement nobles.

Néanmoins, ces violences existent et il est important qu’elles soient reconnues pour trouver des solutions. C’est tout un système de prise en charge de la santé sexuelle et reproductive des femmes, des hommes trans, des personnes non-binaires, bispirituelles, intersexes, des lesbiennes, des bisexuelles et des individus aux corps jugés non-conformes qui doit être remis en question particulièrement lorsque ces individus sont racisés.

Dans cette optique, nous voulons que votre parole soit libre, toutefois les propos haineux ne seront pas tolérés. Aussi, il vous appartient de nommer les lieux où vous avez subi des VOG mais, pour des raisons légales, nous devrons censurer les noms des personnes ou des établissements avant de publier votre témoignage sur cette page.

Membres de la collective du 28 mai

Action cancer du sein du Québec (ACSQc) ; Action des femmes handicapées (Montréal) (AFHM) ; Ariane K – Consultante périnatale ; Centre de solidarité lesbienne (CSL) ; Centre des femmes d’ici et d’ailleurs ; Fédération des Femmes du Québec (FFQ) ; Fédération du Québec pour le planning des naissances (FQPN) ; Regroupement Naissance-Renaissance (RNR) ; Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) ; Réseau d’action pour l’égalité des femmes immigrées et racisées du Québec (RAFIQ) ; Réseau des lesbiennes du Québec – Femmes de la diversité sexuelle (RLQ/QLN) ; Réseau des tables régionales de groupes de femmes du Québec (RTRGFQ).

Groupes en appui à la campagne StopVOG

L’Alliance des maisons d’hébergement de 2e étape pour femmes et enfants victimes de violence conjugale (L’Alliance 2e étape) ; La CORPS féministe; Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF); La Marie Debout Centre de femmes Hochelaga-Maisonneuve ; On SEXplique ça ; L’R des Centres de femmes du Québec; Relais-femmes; Réseau d’action des femmes en santé et services sociaux (RAFSSS); Table de concertation des organismes communautaires du réseau de l’immigration et de l’intégration du Québec (TCRI); La Table des groupes de femmes de Montréal (TGFM);La Table des regroupements provinciaux d’organismes communautaires et bénévoles (Table); Vivre 100 Fibromes

Pour ajouter votre groupe à la liste des groupes en appui, veuillez communiquer avec nous à info@stopvog.org